Épisode 2 : une doublure nous venant du luxe

Épisode 2 : une doublure nous venant du luxe

Bonjour à toutes et à tous,

Dans ce deuxième épisode visant à vous

expliquer la fabrication de nos vêtements

éco-responsables, nous allons aujourd'hui vous faire découvrir notre doublure en 100% Cupro qui composera tous nos costumes responsables et nos tailleurs responsables.

Le Cupro est la matière idéale pour les doublures de vêtements chics et élégants.

Qu'est-ce-que le Cupro ?

Le Cupro est une matière artificielle d'origine naturelle et végétale.
Cette matière est obtenue grâce au traitement chimique du Linter de coton.  
Le Linter de coton est en fait un déchet de l’industrie textile, il s’agit des graines qui se trouvent dans les boules de coton et qui ne peuvent pas être tissées en l’état, ce qui fait que de nombreux fabricants les jettent.
Le processus est simple, le Linter de Coton est plongé dans un bain de cuprammonium, qui transforme le Linter en fil.

Le Cupro déposé sous le nom de Cupro® ou Bemberg® (il s’agit de la même matière) est produit par la société japonaise Asahi Kasei. 

Depuis les années 70, grâce à cette matière si précieuse, des doublures de costumes haut de gamme sont développées. Mais c'est seulement en 1987,que du fil brut de Cupro est exporté en Italie pour le marché européen.
En Inde, le Cupro est un tissu familier depuis les années 50. Il est utilisé pour les vêtements traditionnels tels que les Sarris et Dupattas.

Pourquoi est-ce une matière éco-responsable ?

Rappelons que le Cupro est obtenu à partir de déchets de coton, c’est donc du recyclage. L’exploitation du coton est gourmande en eau et en énergie, c'est donc une très bonne chose d'exploiter entièrement la boule de coton.
Le Cupro est également biodégradable, après être enterré, son poids diminue de moitié en près de deux mois.
Pour être éco-responsable, la production doit s’effectuer en circuit fermé, et c'est ce que fait Asahi Kasei. Les produits chimiques sont réutilisés dans la production jusqu’à leur épuisement total, et l'eau est traitée avant d’être rejetée dans la Nature.

Notre tisseur Italien se fournit en Cupro chez Asahi Kasei et c'est à ce jour la seule usine labellisée Œko-Tex, assurant un processus non toxique et non dangereux pour la santé et pour l'environnement.
Sa production est également certifiée GRS (Global Recyclé Standard), qui garantit que les matières utilisées dans la fabrication du fil sont bien recyclées.

La meilleure solution du marché.

La viscose, énormément utilisée pour les doublures de costumes par les marques, est fabriquée avec un procédé chimique, qui lui, a un véritable impact négatif sur l'environnement. 
L’acide citrique et le sulfate de soude sont des produits toxiques souvent non-recyclés. Dans les pays où est fabriquée la viscose, ils ne disposent souvent pas de retraitement des déchets chimiques, et ceux-ci sont rejetés dans la nature. Le disulfure de carbone aussi utilisé, est un produit toxique, inflammable et très volatile. Il cause une importante pollution de l’air. 
De plus, comme nous le verrons par la suite, le rendu et la douceur d'une doublure en viscose ne valent pas ceux d'une doublure en Cupro.

Le Cupro a une texture très proche de la soie, mais contrairement à cette dernière, il ne participe pas à la souffrance animale. Car oui, la récupération des fils de soie nécessite le plus souvent de tuer les larves de chenilles en les ébouillantant.

Seule une autre solution nous paraissait envisageable d'un point de vue éthique : Le Lyocell. C'est une fibre cellulosique tout comme la Viscose, issue d’eucalyptus, mais dont le processus de fabrication est breveté et recycle 99%de la soude caustique utilisée dans le processus chimique de fabrication. Mais là encore le résultat n'est pas comparable à du Cupro.

Pour ce qui est des zones de production, il est aujourd'hui impossible de se procurer une doublure 100% européenne (encore moins française) de la matière première au tissu.

A quoi ressemble le Cupro ?

Après être tissé, le Cupro a un aspect soyeux, légèrement brillant, presque satiné, avec une forte ressemblance à de la soie. 

En termes de propriétés, le cupro est plus respirant que le coton, plus fluide que le polyester et c'est aussi l'une des matières les plus absorbantes du marché.
Une doublure en Cupro a aussi l'avantage d'être anti-transpiranteet thermorégulatrice, ce qui lui permet d’être agréable à porter quelle que soit la saison. 

D'un poids de 81 grammes par mètre linéaire, notre doublure est légère, glissante et résistante. 

D'une douceur incomparable.

 Le Cupro est très doux. La fibre ressemble à une seconde peau.
Comme vous le voyez au microscope, c'est notamment dû à la façon dont le filament est réalisé, avec des bords plus arrondis que ceux de la viscose par exemple.

Tissage dans une entreprise italienne qui fête cette année ses 100 ans.

Cette matière ne serait rien sans un tisseur de qualité. Nous l'avons trouvé à Villa Cortese en Italie. 
Gianni Crespi Foderami est une entreprise fondée en 1921, elle était initialement connue pour ses tissus en coton et ses écharpes en soie.
C'est dans les années 40, avec l'arrivée des fibres artificielles que la société commence à tisser de nouveaux matériaux de doublure.

Aujourd'hui, Gianni Crespi Foderami est spécialisé dans la fabrication de doublures pour les vêtements éco-responsables de haute qualité. 

Voilà, vous savez tout sur notre doublure en Cupro, matière éco-responsable qui pour l'instant n'est pas connue à sa juste valeur.


Peu utilisée, réservée au luxe, c'est sans doute son prix d'achat bien plus élevé qui refroidit les marques de choisir cette alternative à la viscose.


Dans le prochain épisode nous vous parlerons de nos boutons qui sont dans une matière là encore étonnante. 

A bientôt,
L'équipe Patte Blanche Atelier.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés